Recouvrements d'âme

 

 

Je dois dire que c'est une magnifique et passionante aventure que celle que le recouvrement d'âme. Pouvoir accompagner les personnes à récupérer des fragments d'âmes perdus, m'émerveille. Le recouvrement d'âme est une pratique chamanique ancestrale qui permet, avec l’aide d’Alliés, de retrouver le fragment d'âme et de l'inviter à rentrer à la "maison".

 

 

 

La perte de l'âme est très souvent considérée par les chamans comme une cause majeure de maladie et de détresse. 

 

Suite à des évènements traumatisants ou choquants, une partie de l’énergie de l’âme est "perdue" (elle se met en sécurité face au choc). Suite à ce choc émotionnel, très souvent ce fragment d'âme reste sur le lieu de la perte (dans cette vie là ou vie antérieure),  s'évade dans des mondes plus cléments, reste accrochée à une personne décédée, a été offerte inconsciemment en échange d'être aimée....... et avec ce fragment, la joie de vivre, la créativité, la capacité d'aimer ... s'en va.

 

Dans le voyage, votre fragment d'âme perdu peut se présenter sous la forme de "vous" enfant que l'on retrouve parfois recroquevillé dans un coin de rocher dans le monde d'en bas ou jouant dans un orphelinat de bouts d'âmes dans le monde d'en haut sous la protection d'êtres de lumière.

 

 

 

Le chaman récupère les fragments d’âme perdus, c’est ce qu’on appelle le recouvrement d’âme. C’est une des pratiques les plus répandues au monde.

 

Pour ma part, les esprits m'ont invité à faire autrement, je ne pars pas toute seule en voyage pour récupérer les fragments de votre âme. Avec mes et vos alliés, je pars avec vous, je vous accompagne et vous guide dans le recouvrement de votre âme. Vous devenez donc très participatif dans votre guérison. 

 

Il est important de savoir qu'après avoir récupéré un fragment, la guérison ne s'arrête pas là sauf s'il vient clore une fin de travail personnel sinon il en sera le début. Il doit être respectée une phase d'intégration qui peut durer plusieurs jours, semaines ou mois. Dans votre vie, ce sera à vous de mettre en place des nouvelles attitudes saines, d'attirer des relations saines qui viendront soutenir cette guérison complète sur un terme infini. Il s'agira d'utiliser créativement cette nouvelle énergie et vitalité retrouvées dans votre présent pour un merveilleux épanouissement de votre être, de votre âme, de votre Vie. Pour ce faire, il arrive que je vous donne une joyeuse ordonnance suggestive d'actes psycho-magiques à effectuer chez vous.

 

 

 

Depuis des millénaires, les chamans du monde entier aide à récupérer ces fragments d’âme sans lesquels on souffre, on se sent différent, morcelé, vide, déconnecté et coupé de la vie, incomplet, en dépression ou malade. On se sent perdu, à côté de ses pompes  .......

 

Le recouvrement de plusieurs morceaux d'âme peut être nécessaire pour la guérison et se sentir de plus en plus entier et peut même guérir un mal-être que l'on a traité sans succès durant des années.

 

Si une partie de la vie a été oubliée, les souvenirs peuvent revenir quand le morceau correspondant est ramené.

 

 

 

Voici comment Sandra Ingerman conçoit le recouvrement d'âme

 

   Imaginez-vous assis en cercle parmi les membres de votre communauté. Vous vous êtes réunis pour soutenir un des membres qui souffre d’une expérience traumatique. Vous savez que si une personne souffre et est malade, cela affecte toute la communauté. Et vous êtes donc venus apporter votre aide et créer l’espace où la guérison peut advenir.

   Il fait nuit et les étoiles brillent dans le ciel. L’air est calme. Chacun se sent entouré des bras aimants de l’univers et il n’y a aucun doute qu’une guérison aura lieu pour tous ceux qui sont ici réunis.

   Le shaman commence à jouer du tambour et à danser pour appeler le pouvoir de l’univers à lui, tandis qu’il met son ego de côté et devient un vaisseau vide qui se remplit de l’aide des esprits.

   Le client est allongé tranquillement au centre, respirant profondément pour être dans un état réceptif et recevoir son âme perdue, sa vitalité perdue.

   Le shaman chante son voyage tandis qu’il traque vers l’endroit où l’âme s’est enfuie. Et l’ayant trouvée, il revient et l’insuffle profondément dans le cœur du client, remplissant le corps avec la lumière de la vie.

   C’est une joie pour tous car lorsque l’un est guéri, tous le sont. La communauté est entière à nouveau et peut être en paix et harmonie.

   Le travail est accompli.

   Le shamanisme est la plus ancienne pratique connue de l’humanité. Nous savons par des fouilles archéologiques que le shamanisme était pratiqué partout dans le monde depuis environ 40 000 ans. Cependant, de nombreux anthropologues pensent que cette pratique date de 100 000 années.

   Le mot shaman vient de la tribu des Tungus en Sibérie et signifie « celui qui voit dans le noir ».  Le shamanisme a été pratiqué dans différentes régions d’Asie, d’Europe, d’Afrique, d’Australie, le Groenland, dans les territoires Indiens d’Amérique du Nord et Sud.

   Un shaman est un homme ou une femme qui communique directement avec les esprits pour traiter les aspects spirituels des maladies, pour accomplir un recouvrement d’âme, aider les esprits des défunts à passer de l’autre coté et diriger un certain nombre de cérémonies pour la communauté. Les Shamans ont eu différents rôles dans les communautés tribales. Ils étaient guérisseurs, docteurs, prêtres, psychothérapeutes, mystiques, conteurs d’aventures.

   Le shaman voit la forme spirituelle de la maladie qui peut se manifester sur un plan émotionnel ou physique. Lorsque j’effectuais les recherches pour mon livre  « Recouvrement d’âme : guérir son moi fragmenté » , je me suis rendu compte que la plupart des cultures shamaniques dans le monde croient que la maladie est due à une perte d’âme.

   Lorsque nous souffrons d’un traumatisme émotionnel ou physique, une partie de notre âme quitte le corps pour survivre à l’expérience. La définition de l’âme que j’utilise est que l’âme est notre essence, notre force de vie, notre part de vitalité qui nous garde en vie et nous fait prospérer.

   Le traumatisme qui peut causer une perte d’âme dans notre culture peut être tout genre d’abus sexuels, physiques ou émotionnels. D’autres causes peuvent être aussi un accident, se retrouver dans une guerre, être la victime d’un acte terroriste, agir contre notre morale, se retrouver dans une catastrophe naturelle (un incendie, un ouragan, un tremblement de terre, une tornade, etc), une opération chirurgicale, une dépendance, un divorce ou le décès d’un être cher.

   Tout événement qui cause un choc peut entraîner une perte d’âme. Et ce qui peut causer une perte d’âme chez une personne peut ne pas en causer pour une autre.

   Il est important de comprendre que la perte d’âme est une bonne chose qui nous arrive. C’est ainsi que nous survivons à la douleur. Si j’étais dans ma tête lors d’un accident de voiture, le dernier endroit où je souhaite être c’est au point d’impact dans mon corps. Ma psyché ne pourrait pas supporter cette douleur. Donc nos psychés ont ce superbe mécanisme d’auto protection pour qu’une partie de notre essence ou de notre âme quitte notre corps, de façon à ce que nous ne ressentions pas l’impact de la douleur.

   En psychologie, nous appelons cela la dissociation. Mais en psychologie, nous ne parlons pas de ce qui se dissocie et où cette partie s’en va. En shamanisme, nous savons qu’un fragment d’âme quitte le corps et va dans un territoire que les shamans appellent la réalité non ordinaire et attend que quelqu’un intervienne dans le monde spirituel et facilite son retour.

 

Bien que la perte d’âme soit un mécanisme de survie, le problème d’un point de vue shamanique est que le fragment d’âme qui s’en va ne revient pas de son propre fait. L’âme peut être perdue, volée par une autre personne ou ne sait pas que le traumatisme est passé et qu’elle peut revenir saine et sauve.

   Cela a toujours été le rôle du shaman de se mettre dans un état altéré de conscience et de traquer dans la réalité non ordinaire vers l’endroit où l’âme s’est enfuie et de la rapporter dans le corps du client.

   Il y a plusieurs symptômes de perte d’âme. Les plus communs seraient la dissociation, quand une personne ne se sent pas complètement dans son corps, vivante et pleinement engagée dans sa vie. D’autres symptômes incluent la dépression chronique, les tendances suicidaires, le syndrome du stress post-traumatique, les problèmes de défense immunitaire, et des peines qui ne disparaissent pas. Les dépendances sont aussi un signe de perte d’âme car nos recherchons des moyens extérieurs pour remplir un espace vide à l’intérieur de nous, par des substances, de la nourriture, des relations, le travail ou en achetant des objets matériels.

   À chaque fois que quelqu’un dit « je n’ai jamais été le ou la même depuis un certain événement » et qu’il ne parle pas de quelque chose de positif, il y a probablement eu une perte d’âme.

   Nous pouvons nous rendre compte à quel point il y a de perte d’âme aujourd’hui en voyant comment nous faisons passer l’argent avant la vie. Chaque fois que quelqu’un dit que nous devons tuer une autre forme de vie pour un gain matériel, c’est que probablement que cette personne souffre d’une perte d’âme.  À chaque fois qu’une personne a le sentiment qu’acheter une autre voiture ou collectionner des biens matériels lui apportera le bonheur, cette personne souffre d’une perte d’âme. Comme vous le pouvez le constater en examinant comment nous nous comportons les uns envers les autres et envers tout autre forme de vie, nous expérimentons actuellement une perte d’âme planétaire.

   Le coma est aussi une perte d’âme. Mais dans le coma, il y a plus d’âme en dehors du corps que dans le corps. Il est très difficile de travailler sur le coma aujourd’hui pour différentes raisons. Cela demande un don de la part du shaman pour trouver dans quelle direction l’âme cherche à aller. Est-ce que l’âme chercher à revenir dans le corps ou est ce qu’elle a besoin d’aide pour transcender, ce qui conduit à la mort du patient ? Il y a beaucoup à dire sur ce sujet et cela va au-delà du sujet de cet article.

   Aujourd’hui, il y a un regain d’intérêt pour la pratique du shamanisme. Il y a aujourd’hui des centaines de merveilleux praticiens shamaniques qui réintroduisent la pratique du recouvrement d’âme dans notre culture.

   Il est intéressant de noter que le recouvrement d’âme était si bien compris dans les cultures shamaniques que lorsque les gens souffraient d’un traumatisme, ils recevaient un recouvrement d’âme dans les 3 jours qui suivaient le traumatisme.

 

Aujourd’hui, puisque nous n’avons pas pratiqué le recouvrement d’âme depuis longtemps, les praticiens des temps modernes remontent 10, 20, 30, 40 ans ou même plus retrouver les fragments d’âme perdus.

   De plus, dans une culture shamanique, l’individu savait que ce qui était en déséquilibre dans sa vie pourrait causer une maladie ou un problème.

   Dans notre culture, nous ne sommes pas conscients que ce qui n’est pas dans l’harmonie spirituelle crée la maladie. Et parce que souvent nos pertes d’âme sont advenues étant jeunes, nous ne sommes pas conscients des shemas inconscients que nous vivons du fait de notre première expérience de perte d’âme. Nous essayons toujours de retrouver notre âme. Et comment faisons-nous ? En répétant le même traumatisme encore et encore. Les noms des personnes impliquées dans l’histoire de notre vie peuvent changer. Mais l’histoire reste souvent la même.

   Les effets d’un recouvrement d’âme varient d’une personne à l’autre. Certaines personnes se sentent plus ancrées dans leur corps et se sentent plus solides. Certaines personnes se sentent plus légères et une joie de vivre leur revient. Pour certaines, les souvenirs de traumatismes passés peuvent déclencher une série d’émotions qui doivent être travaillées. Et pour d’autres, les effets sont trop subtils pour remarquer un changement tant qu’un autre travail pour intégrer l’âme n’a pas été fait.

   Comme les gens se sentent plus présents dans leur corps et dans le monde, ils deviennent plus conscients d’attitude qui pourrait rompre l’équilibre et l’harmonie. Quand nous sommes engourdis, nous pouvons être conscients que les choses dans le monde ne sont pas justes. Mais nous pouvons facilement nous laisser distraire du sentiment d’un besoin de changer. Quand nous sommes pleinement « in-spiritualisés », il n’y a pas d’espace pour faire marche arrière et nous sommes plus inspirés pour changer nos vies.

   D’année en année, j’ai changé la façon de travailler avec les clients et la façon d’enseigner ce travail. En 1997, j’ai ajouté une Note de l’Auteur dans mon livre « Recouvrement d’Ame : Guérir le Soi Fragmenté ». L’évolution de ce travail est beaucoup liée avec le fait que la conscience a changé dans notre culture. Beaucoup de personnes sont scotchées dans les histoires des traumatismes de leur passé et il est devenu nécessaire d’aider les gens à créer les nouvelles histoires de leur présent et de leur future vie.

   L’importance donnée au travail avec les clients a incorporé le partage d’histoires des dons, talents et forces qui seraient disponibles avec un retour d’âme. Car les fragments d’âme partent du fait d’un traumatisme en prenant dons et forces avec eux, tels que comment aimer, faire confiance, être créatif, être joyeux.

   Comme les gens aujourd’hui n’ont pas besoin de mauvaises nouvelles, j’ai finalement mis l’accent sur la beauté qui est rendue et les histoires inspiratrices sur la vie joyeuse que le client peut à présent créer en étant entier à nouveau.

   Avec la technologie à présent disponible aujourd’hui, il est possible de faire une carte du cerveau. Et grâce à cette cartographie, nous savons à présent que le cerveau a un énorme potentiel pour créer de nouveaux chemins neurologiques et créer de nouvelles formes de conduite.

   Le besoin de faire évoluer ce travail allant dans le même sens que les changements de la société dans laquelle nous vivons, je préfère soutenir les capacités du client à créer des nouveaux schémas de vie saine et joyeuse plutôt que de recréer les traumatismes et les drames du passé.

   Comme je l’ai écrit durant les années 1990, j’ai commencé  à aider les clients à créer des nouveaux chemins neurologiques en rapportant des histoires de guérison pleines d’inspiration sur les dons rapportés du recouvrement d’âme. En créant de nouvelles possibilités, le cerveau commence à créer de nouveaux chemins neurologiques pour soutenir le changement.

 

Quelques années plus tard, j’ai changé à nouveau mon travail avec les clients et j’ai commencé à enseigner le recouvrement d’âme d’une nouvelle façon.

   En 2006, j’ai écrit une nouvelle Postface au « Recouvrement d’Ame ». Et dans la Postface, je rentre dans le détail de certains travaux sur le cerveau et comment j’ai fait évoluer mon travail.

   Quand nous parlons de l’âme, nous parlons en fait beaucoup de la lumière. En ramenant les fragments d’âmes et la vitalité perdue, nous ramenons réellement la lumière. Précédemment dans mon livre, j’ai insisté sur le besoin du client de retrouver ses fragments d’âmes. A présent, j’insiste sur le besoin du client d’absorber complètement la lumière de son âme/essence en retour, dans chaque cellule de son corps.

   Je crois que lorsqu’une personne a rapporté son âme à quelqu’un, celui-ci doit alors faire un certain travail. Si la personne a déjà fait pas mal de travail personnel, le recouvrement d’âme peut être la fin du travail. Sinon, le recouvrement d’âme peut être le début du travail.

   À présent, c’est au client de se créer un style de vie sain, d’attirer des relations saines qui soutiennent le tout, une vie pleine de guérisons. Comment voulons-nous utiliser l’énergie que le recouvrement d’âme a rapportée et la vitalité retrouvée pour créer un présent, un futur positif pour nous-mêmes ? Et comment ramenons-nous de la passion et du sens à nos vies de façon à prospérer au lieu de juste survivre ? Toutes ces questions que j’appelle la vie après la  guérison sont cruciales pour créer une guérison à long terme après un recouvrement d’âmes.

   J’ai écris sur les pratiques que nous pouvons apporter dans vos vies pour créer un présent positif à l’avenir dans mes livres « Welcome Home : Following Your Soul’s Journey Home »  et « Médecine pour la Terre » .
Au fur et à mesure que vous lisez cela, je suis certaine que vous voyez la pertinence des recouvrements d’âme dans notre propre vie et l’importance d’aider les gens à redevenir « in-spiritualisés » pour la planète.

   C’est la tâche pour l’époque que nous vivons. La Terre veut que ses enfants reviennent à la maison et elle veut qu’ils reviennent maintenant. Il est temps de revenir à la maison et de prendre la place qui nous est due sur terre. C’est notre devoir de naissance d’exprimer entièrement notre âme et de créer le monde dans lequel nous souhaitons vivre. Et c’est notre devoir de naissance de rayonner autant que les étoiles au-dessus de nous. Il est temps de partager notre lumière à nouveau dans le monde.