Pluie d’Automne

 

 

réveil

 

 

Il existe plusieurs Pluies. Pour beaucoup, la ¨Pluie triste, mélancolique, éveille un état de grogne face à un soleil voilé.


Lorsque j’étais enfant, au bord de la mer, il y avait « le crachin », cette Pluie … cette Pluie… comme celle que l’on achète en vaporisateur pour avoir le teint frais.
Et pour moi cette Pluie là est sourire.


Puis il y a l’Automne. L’Automne qui suit l’été. La fin d’une période de soleil, les prémices de l’entrée de Perséphone dans le monde d’Hadès. La fin des fleurs, du soleil, des rires, en un mot, la fin des vacances … mais aussi,
La fin de la sécheresse pour Gaia, notre Mère, Pachamama pour les Indiens.

 

En Automne, la Pluie tombe, adoucit la peau de Gaia, nourrit la peau de Gaia, elle permet aux petits germes tombés sous les coups du soleil de se gonfler, de s’enrouler et de s’endormir doucement en attendant l’éveil du printemps.

 

Pour moi, le Chamanisme est un peu comme cette Pluie.
Pour moi, le Chamanisme a enroulé mon corps.
Pour moi, comme pour d’autres, il a caressé les graines
Qui séchées, de tant de vibrations anxieuses
Attendaient dans ma chair la douceur de l’eau claire.
D’hivernal, tout mon être est passé au printemps
Et depuis, chaque jour un bourgeon en fleurit
Chaque jour un éveil s’épanouit, ou une ombre
Peu à peu s’éclaircit.

 

Le présent est présent
L’intention se précise
Et
La vigilance en éveil
Je reçois plus encore
De cadeaux de la vie
Et
Dans la Roue de cette Vie
Plusieurs fois nous aussi, nous faisons,
Le voyage du mouvement des saisons.

Olga